Vous êtes ici : Accueil > AgroEnvironnement > SBT

Surveillance biologique du territoire

Les flux rss du siteImprimer la page

La surveillance biologique du territoire (SBT)

La surveillance biologique du territoire a pour objet de s’assurer de l’état sanitaire et phytosanitaire des végétaux et de suivre l’apparition éventuelle d’effets non intentionnels des pratiques agricoles sur l’environnement. Elle relève de la compétence des agents chargés de la protection des végétaux ou s’effectue sous leur contrôle. Les résultats de cette surveillance font l’objet d’un rapport annuel du Gouvernement à l’Assemblée nationale et au Sénat (cf. article L.251-1 du Code Rural et de la Pêche Maritime).

Les actions de surveillance biologique du territoire sont financées par le plan Ecophyto II dans le cadre des axes 1 (réseaux d’épidémio-surveillance et Bulletins de Santé du Végétal) et 3 (suivi des effets non intentionnels des pratiques agricoles).

En matière de financement, une fraction de la redevance pour pollutions diffuses est dédiée à la mise en œuvre du plan Ecophyto II. Cette redevance porte sur les produits phytopharmaceutiques et prend en compte la toxicité et la dangerosité pour l’environnement des substances qu’ils contiennent. Elle est collectée par les Agences de l’eau, auprès de toute personne ou entreprise détentrice d’un agrément pour distribuer des produits phytopharmaceutiques à l’utilisateur final.

L'épidémio-surveillance

L’épidémio-surveillance a pour objectif de détecter précocement les organismes nuisibles qui peuvent avoir un impact sur les rendements ou la qualité des cultures, de garantir l'absence de certains organismes (pour l'exportation notamment), et d’établir l'état phytosanitaire du territoire.

La surveillance des bio-agresseurs réalisée dans le cadre des réseaux régionaux d’épidémiosurveillance, contribue à la mise en œuvre de la lutte intégrée contre les ennemis des cultures. Elle doit en particulier permettre aux utilisateurs de produits phytosanitaires ainsi qu’aux services de conseil techniques, de disposer d’une information actualisée sur la situation phytosanitaire locale. Cette connaissance régulière des risques phytosanitaires contribue à favoriser une prise de décision par le professionnel concerné, adaptée au contexte de la parcelle, en complément de ses propres observations.

Ces réseaux ont également vocation à diffuser des informations sur les méthodes alternatives à l’utilisation de produits phytopharmaceutiques. Ils contribuent ainsi à la promotion de la lutte intégrée contre les ennemis des cultures conformément aux dispositions de la directive 2009/128/CE.

Les observations réalisées dans le cadre des réseaux régionaux d’épidémiosurveillance couvrent les cultures de la région et donnent lieu à la publication de Bulletins de santé du végétal (BSV), mis gratuitement à la disposition des agriculteurs et des techniciens en temps réel.

CONTACTS

Maryse MERIAU
Coordinatrice régionale et animatrice
Surveillance Biologique des Territoires

02 38 71 90 59

maryse.meriau@remove-this.centre.chambagri.fr

fil d'actu

DERNIERES PUBLICATIONS

  • APCA,  Economie et politique agricoles,  Climat et qualité de l'air,  Ecophyto,  Protection des cultures,  Bovin lait,  002-actusca-Revue

    Au sommaire de cette revue : un dossier pour apprendre à être économe en phytosanitaires et performant économiquement, Guy VASSEUR s'exprime sur la crise...